07 49 23 69 99 info@orthopedago.fr

 

 

 

D’enseignante à orthopédagogue

D’enseignante à orthopédagogue : retour sur mon parcours pour vous présenter Pistes et pépites.

La motivation est cette énergie qui nous met en mouvement pour avancer. Notre projet dessine notre horizon…Les valeurs qui m’animent aujourd’hui sont aussi celles qui m’ont poussé à m’engager au sein de l’Education nationale par le passé.  
Mon regard, ma posture, la forme professionnelle de mon engagement ont évolué, mais l’essentiel est toujours là. 

Ce métier d’enseignante, je l’ai embrassé il y a plus de 20 ans avec l’envie, dès le départ, d’intervenir auprès d’élèves dits « en difficulté » voire dits « difficiles ». Enseigner avait plus de sens, pour moi, auprès de ces enfants-là.

Je me sentais plus utile. Je me disais, à l’époque, que les « bons » élèves tiraient profit de nos enseignements quels que soient nos choix didactiques et pédagogiques. 

Alors quid de cet élève ne répondant pas aux attentes de l’école ou encore de celle-ci ne rentrant pas dans les cases ? Apprendre ne va pas de soi. Enseigner à ces jeunes ne va pas de soi non plus.

Dès 2000, j’ai travaillé dans l’enseignement spécialisé : auprès d’enfants scolarisé en Classe d’Intégration Scolaire (CLIS), puis en Section des Enseignements Professionnels Généraux Adaptés (SEGPA) au collège. J’ai exercé également en Réseau d’Aide à la Scolarisation des Elèves en Difficulté (RASED).  Les textes officiels de 2005 (Loi sur le handicap), puis ceux de 2013 (Loi de refondation de l’Ecole de la République) ont conforté mon engagement professionnel auprès des enfants à besoins particuliers. 

Le défi de mon métier résidait dans le fait de rendre possible les apprentissages pour des élèves entravés…Entravés par leurs troubles, entravés par leurs difficultés, entravés par l’école ? Les questions sont multiples, les histoires singulières. Pas de réponse unique, vous pensez bien !

Au travers de mes expériences d’enseignante spécialisée dans le champ de la grande difficulté scolaire et du handicap j’ai questionné les causes et recherché des solutions en me formant en continu au sein de l’Education nationale mais également en cherchant des réponses en dehors du cadre institutionnel. Je suis allée chercher les connaissances qui me permettraient de mieux comprendre le fonctionnement de ceux que l’école avait du mal à faire fonctionner. 

Une étape importante de mon parcours a été de préparer le Diplôme Universitaire de Neuropsychologie Education Psychologie. L’apport de connaissances en sciences cognitives a nourri mon besoin de comprendre et a contribué à interroger mes pratiques d’enseignante. Il n’est pas aisé de trouver des applications pratiques, de faire des liens entre différents apports théoriques.

Je crois cependant avoir évolué dans les aménagements et aides proposés aux élèves pour rendre certains contenus plus accessibles. Mais je n’obtenais pas forcément les progrès espérés chez ces collégiens. Certains avaient des diagnostics, d’autres non. Certains élèves bénéficiaient de rééducations, d’autres non.  

J’avais le sentiment qu’il me manquait encore des connaissances, qu’il y avait des pistes et des pépites à découvrir et qu’il y avait encore des liens à faire. Des liens entre les pratiques des autres champs professionnels de l’accompagnement, du soin, et les pratiques d’enseignement. Du lien à faire entre les personnes, famille, école, éducateurs, rééducateurs…

Il manquait quelque chose, il manquait quelqu’un dans le paysage scolaire… Et voilà que mes recherches sur le net m’amènent un jour au métier d’orthopédagogue ! Je trouvais dans le descriptif de cette pratique professionnelle ce vers quoi je tendais depuis plusieurs années de recherches et de tâtonnement. 

La formation reçue en orthopédagogie n’a pas effacé mes expériences passées ni les autres apports glanés au gré de mon cheminement. J’ai simplement trouvé d’autres outils, d’autres démarches et surtout adopté un autre regard. Mon champ d’intervention s’est élargi. Tout s’est mis en place.

La posture d’orthopédagogue  est de partir en priorité  du « sujet », enfant, ado ou adulte : prendre en compte de manière globale ses spécificités, ses stratégies, ses émotions, ses interactions avec les autres, dans son quotidien et dans ses différents environnements. C’est bien avec la réalité de la personne, ses objectifs que nous devons composer. 

Quand j’ai pris la décision de créer OrthopédaGO! , l’administration m’a demandé de choisir, alors j’ai choisi… J’ai aimé enseigner dans le service public. J’y ai rencontré des personnes formidables. J’ai aimé travailler en équipe, monter des projets pour nos jeunes. J’ai aimé exercer mon métier auprès de tous ces enfants et adolescents.

J’aurais vraiment voulu pouvoir continuer à agir au cœur du système tout en accompagnant à l’extérieur des familles, d’autres personnes, jeunes et moins jeunes! Il y a au sein de l’institution scolaire et des collectivités des gens engagés dans leur mission d’éducation et d’enseignement, prêts à échanger, collaborer, co-construire au service de leurs jeunes, de leur famille. Je continue avec eux autrement.

D’enseignante spécialisée à orthopédagogue en libéral, pas de rupture ni de contradictions : une continuité, un prolongement, la confirmation de mes valeurs et de mon engagement. Je continue, à présent, à œuvrer autrement au service des besoins de la personne, pour l’apprenant et avec l’apprenant, toujours en partenariat avec les familles, l’école et les autres professionnels.

Pistes et pépites constitue la partie blog de mon site OrthopedaGO !. Je souhaite partager avec vous mes réflexions, également des connaissances, trouvailles et autres liens que j’ai trouvés intéressants et qui, peut-être, vous seront utiles.


Vous avez aimé cet article - Partagez-le :
Facebookpinterestlinkedinmail

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Apprenons ensemble!

Contactez moi pour prendre un RDV téléphonique afin de discuter de vos besoins.
Ce premier entretien d’une heure est offert.