07 49 23 69 99 info@orthopedago.fr

 

 

 

L’élève « modèle » existe-il ?

Pour l’orthopédagogue…

La pratique de l’orthopédagogue s’inscrit dans un cadre de références scientifiques. Comment l’orthopédagogue articule théories et pratiques ? S’il est important d’avoir des modèle théoriques (en éducation, en pédagogie, en neuropsychologie etc.) pour mieux comprendre le monde qui nous entoure et les personnes qui le font, il est encore plus important de ne pas plaquer des savoirs ou des schémas hors sol.  L’élève ou l’apprenant « modèle » n’existe pas ! En tous cas je ne l’ai pas encore rencontré dans mon cabinet d’orthopédagogie ! 

Je reviens souvent sur la notion de posture de l’orthopédagogue : nous nous intéressons avant tout à la personne en tant que sujet. C’est à partir du sujet et avec le sujet que l’accompagnement se fait. C’est avec le sujet que nous découvrirons ce qui lui rend service pour faire attention, comprendre, mémoriser, comment rendre accessible les savoirs et savoir-faire ciblés etc.

Et en classe ?

L’élève « modèle » existe-il ? Nous connaissons déjà la réponse ! Là encore des références théoriques peuvent positivement contribuer à favoriser les apprentissages des élèves.

C’est le cas de l’apport des sciences cognitives dans l’enseignement. Ces apports sont parfois encore méconnus, voire décriés (en particulier pour les neurosciences). Pour ma part, je n’y vois pas la réduction de la personne à son cerveau, ni la menace de réduire la liberté pédagogique des enseignants sous couvert de définition de « bonnes » pratiques.

Connaître en théorie le développement du cerveau et ses mécanismes (chez le tout-venant et aussi en cas de troubles du neuro développement) nous permet de mettre en lumière, et reconnaître, les besoins fondamentaux de l’apprenant.

Ces besoins pour certains ont été démontrés par d’autres domaines, d’autres modèles, d’autres théories. Je trouve cela plutôt intéressant ! Nous assistons à des recoupements, des convergences qui confortent certaines pratiques et ouvrent le champ à d’autres…

L’enseignant, agit, choisit, ajuste en conscience, ses outils, ses démarches au service de ses élèves, de leurs besoins d’autonomie, de compétences…Toujours pas de recettes miracles, de copier/coller qui fonctionnent : les enseignants le savent bien ! Ils ont des enfants, des adolescents en responsabilité, des sujets, pas des objets de sciences !

Les sciences sont au service des apprentissages, les théories au service de la pratique. En matière d’éducation, de pédagogie, pour l’enseignant comme pour l’orthopédagogue, ce sont des allers-retours incessants entre le général et le particulier : l’Humain est au cœur de nos préoccupations.  

Et quand les « êtres » résistent aux « modèles » ?[1]

Les modèles ne doivent pas nous faire perdre de vue la réalité. Les modèles sont souvent réducteurs, simplifiés voire simplistes. De plus les recherches avancent, les connaissances évoluent. Que nous soyons enseignants, orthopédagogues, humains (😊), beaucoup de choses se passent de théories ou de modèles dans nos échanges quotidiens, dans les liens qui se tissent etc. 

Voici ce que j’ai envie de faire passer comme message…L’élève qui ne rentre pas les cases du système, ou, plus simplement, à un moment donné, dans le cadre d’une séance ou d’un dispositif pédagogique…cet élève nous offre une opportunité… 

L’enfant qui dit  » j’ai pas compris  » rend service à toute sa classe.

Albert Jacquard [2]

Dans mon premier article, je parle de mon parcours professionnel. Tous ces élèves que je ne comprenais pas m’ont amené à explorer d’autres pistes pour faciliter leurs apprentissages et m’ont permis d’évoluer dans mes pratiques. Tous ces élèves que je ne comprenais pas m’ont rendu service.  Et j’aimerais pouvoir généraliser mon propos pour l’ensemble de mes collègues enseignant(e)s… L’élève que tu ne comprends pas te rend serviceComment ça ? 

Se donner l’occasion de s’informer, se former

Se donner l’occasion de s’informer, se former sur le développement attendu et/ou inattendu[3] du cerveau donne des repères, même si ces connaissances restent générales et évolutives. Cela questionne, bouscule parfois nos représentations, chahute certaines de nos habitudes mais permet aussi de conforter certaines de nos pratiques. S’inspirer de la Neuroéducation aussi peut amener des clés de compréhension sur les mécanismes d’apprentissage. Il y a plein de pistes à explorer…

Echanger avec l’orthopédagogue permet de faire un petit pas de côté, lever la tête du guidon et parfois de voir autrement son élève. Nous n’intervenons pas pour vous dire comment faire votre métier. 

Les regards croisés enseignant  – orthopédagogue contribuent à affiner sa connaissance de l’élève, de mieux comprendre son fonctionnement et les besoins qui en découlent.

Ton élève a un TDA-H ? Tu es sans doute informé(e), tu as même peut-être une liste de préconisations…Mais ça veut dire quoi « ce » TDA-H pour cet enfant présentement ? dans ta classe, à la maison, avec les autres enfants… La connaissance du fonctionnement amène la reconnaissance des besoins. En fonction de ces besoins, tu ajusteras peut-être tes interventions, moduleras tes exigences selon les tâches, le cas échéant. Tu apporteras des réponses pédagogiques et éducatives pertinentes aux besoins identifiés de ton élève. Ce faisant tu te rendras compte que certaines aides ou postures sont bénéfiques pour beaucoup d’autres et tu pourras dire : mon élève différent rend aussi service à mes autres élèves ! 

L’orthopédagogue intervient en amont et /ou en complément de votre pédagogie. L’objectif de notre accompagnement est que votre élève puisse tirer profit de ce que vous, enseignant(e)s, avez mis en place. Et souvent ce qui s’avère utile pour un, se révèle utile pour tous (en tous cas pour plusieurs 😉) … Je développerai cela prochainement !


[1] Paragraphe pour toi, enseignant, …mais pas que, lecteur, lectrice, non enseignant, tu peux rester !
[2] Extrait d’une conférence en juillet 2004 de Albert Jacquard https://dicocitations.lemonde.fr/
[3] Troubles du neurodéveloppement, fonctionnements atypiques, fonctionnement Haut-Potentiel…

Vous avez aimé cet article - Partagez-le :
Facebookpinterestlinkedinmail

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Apprenons ensemble!

Contactez moi pour prendre un RDV téléphonique afin de discuter de vos besoins.
Ce premier entretien d’une heure est offert.